foto1
foto1
foto1
foto1
foto1

Cap à Gauche Portiragnes 34

Un espace d'échanges et de reflexions

Calendrier

Février 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28

Navigation Espace Web

Agendas
Actualité
Actualité Cap à Gauche Actualité Locale Actualité Politique Actualité Culturelle Pendant ce temps-là
Vie Locale
Publications Cap à Gauche
Politique
Culture
Expression Libre
Dossiers Thématiques
Tutoriels

Sondage Linky

Le déploiement des compteurs electriques évolués Linky est programmé pour le deuxième semestre 2018.
Souhaitez-vous l'installer à votre domicile ? :

Débat ridicule ?

PERSONNE NE SEMBLE D'ACCORD : à droite, Juppé n'est pas d'accord avec Sarkozy, à gauche, Valls n'est pas d'accord avec Vallaud- Belkacem. Certains musulmans pensent qu'il faut l'interdire car il permet aux femmes de se pavaner sur les plages, d'autres au contraire qu'il leur permet de se baigner. Certains maires veulent l'interdire, d'autres pas. Certaines féministes pensent qu'il humilie la femme, d'autres que l'interdire est humiliant pour elles. Les philosophes s'empoignent également...

Si on interdit le burkini, doit-on interdire à des catholiques en cornette de se rendre sur la plage ?
Doit-on interdire que des juifs s’y promènent avec une kippa ? Au nom de la neutralité, doit-on interdire des Tshirts avec des opinions supposées dissidentes ou des tenues supposées subversives : seins à l’air, jupe trop longue, trop courte, piercings, tatouages..., et pourquoi pas les tenues de sports nautiques...

Pourtant le débat s’arrête au burkini, nous laissant penser que ces polémiques ne sont sans doute pas si ridicules que ça, mais qu’elles ont parfois pour but et souvent pour effet de stigmatiser les musulmans qui servent de boucs émissaires et de repoussoirs à nos peurs.

La liberté ne se divise pas, elle est donc aussi celle de ceux dont nous ne partageons pas les idées ou les préjugés. Quand, sous prétexte idéologique, on supprime une liberté, non seulement il est difficile de la reconquérir, mais elle vient à être perdue pour tous et pas seulement pour ceux qui sont visés par ces restrictions.
Défendre nos libertés, c’est aussi défendre la liberté de se battre pour préserver et conquérir nos droits afin de ne pas être soumis à la servitude des pouvoirs.

Soyons raisonnables, d’autres sujets démocratiques, sociaux, écologiques, géopolitiques.... doivent aujourd’hui mobiliser nos énergies.

Burkini