foto1
foto1
foto1
foto1
foto1

Cap à Gauche Portiragnes 34

Un espace d'échanges et de reflexions

Calendrier

Février 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28

Navigation Espace Web

Agendas
Actualité
Actualité Cap à Gauche Actualité Locale Actualité Politique Actualité Culturelle Pendant ce temps-là
Vie Locale
Publications Cap à Gauche
Politique
Culture
Expression Libre
Dossiers Thématiques
Tutoriels

Sondage Linky

Le déploiement des compteurs electriques évolués Linky est programmé pour le deuxième semestre 2018.
Souhaitez-vous l'installer à votre domicile ? :

Logo La Part de l Ange

On revient de loin, à Portiragnes !

Dans le mois qui suit sa sortie nationale en salles, nous vous invitons à découvrir le nouveau film de Pierre Carles On revient de loin, seconde partie d’Opération Correa, et à rencontrer la co-réalisatrice Nina Faure après la projection, samedi 19 novembre.

LPDLA Film 02

Depuis 2007 en Équateur, le gouvernement de Rafael Correa a refusé de payer une partie de la dette publique, et a récupéré la souveraineté sur ses ressources naturelles face aux multinationales. Grâce à des politiques de redistribution, la pauvreté et les inégalités ont baissé fortement tandis que la classe moyenne a doublé en huit ans. Pierre Carles, Nina Faure et leur équipe débarquent tout feu tout flamme dans ce nouvel Eldorado. Mais, à leur arrivée, les rues s'embrasent. En sillonnant le pays en ébullition, nos deux réalisateurs tirent des leçons parfois opposées : l'un voudrait que Correa vienne retaper la France, l'autre s'interroge sur la nécessité d’un homme providentiel.

Économiste de formation, Rafael Correa, parfaitement francophone, a étudié en Belgique et aux États-Unis et dirige l’Équateur depuis 2007. La prochaine élection présidentielle et les législatives auront lieu en février 2017, juste avant la France (avril-juin). Ce film est donc tout aussi brûlant d’actualité que la première partie, Les ânes ont soif, qui avait fait salle comble à Portiragnes l’année dernière. Pourtant, selon Pierre Carles, « ce qui est terrible, c’est de voir à quel point les grands médias audiovisuels français négligent cette partie du monde et les expériences politiques qui s’y tiennent depuis une quinzaine d’années. » Nina Faure ajoute : « Quand on est arrivé, l’une des premières choses qui m’a marquée c’est de sentir une population qui aspirait à « mieux vivre », à ce fameux « Buen vivir » que promettait le slogan de la deuxième campagne présidentielle d’Alianza País, le parti gouvernemental. Nous, nous venons d’un contexte où l’on a l’impression de régresser, où l’on se dit que notre génération va vivre moins bien que les précédentes. En Équateur, nous avons senti ce souffle qui donne la conviction que le politique peut quelque chose, ce que nous n’avons pas ici. »

Ce film pose de nombreuses questions, parmi lesquelles : peut-on imposer le bonheur d’en haut ? Peut-on proposer une politique « progressiste » sans l’implication des principaux bénéficiaires ?

La projection de ce film est proposée par l’association Cap à gauche (Collectif d’Action Portiragnais pour une alternative de gauche) samedi 19 novembre à 18h à la Maison des Associations de Portiragnes.
La rencontre avec la co-réalisatrice Nina Faure aura lieu à La Part de l’Ange, situé à deux pas, à 20h15. L’entretien et la discussion avec le public seront menés par Robert Martin de Radio Pays d’Hérault. Le café proposera une petite restauration sur place. Il est inutile de réserver, mais il vaut mieux arriver à l'heure !

18h, à la maison des Associations de Portiragnes, avenue du 22 août 1944.
20h15, café La Part de l’Ange.
Durée du film : 1h40.

N'hésitez pas à faire circuler !

Cordialement,

Hélène & Thierry


LPDLA Signature