Autour d'Asli Erdogan à la Part de l'Ange

foto1
foto1
foto1
foto1
foto1

Cap à Gauche Portiragnes 34

Un espace d'échanges et de reflexions

Calendrier

Août 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Navigation Espace Web

Agendas
Actualité
Actualité Cap à Gauche Actualité Locale Actualité Politique Actualité Culturelle Pendant ce temps-là
Vie Locale
Publications Cap à Gauche
Politique
Culture
Expression Libre
Dossiers Thématiques
Tutoriels

Sondage Linky

Le déploiement des compteurs electriques évolués Linky est programmé pour le deuxième semestre 2018.
Souhaitez-vous l'installer à votre domicile ? :

Ce vendredi 27 janvier 2017 à 19h, La Part de l'Ange propose une rencontre exceptionnelle, avec Tieri Briet, autour de la romancière turque Asli Erdogan.

Cette intellectuelle a été arrêtée violemment par le régime totalitaire de son homonyme Erdogan en août 2016 et son procès s’est tenu fin décembre et début janvier à Istanbul. Si Asli Erdogan et sept des autres prévenus ont été libérés le 29 décembre dernier, l’intellectuelle n’a plus le droit de quitter le territoire turc. Asli Erdogan est devenue en quelques mois un symbole vivant du fait de sa littérature, mais aussi de sa vie.

Née en 1967, la jeune femme fait des études scientifiques et se retrouve la première Turque admise au Centre de recherche nucléaire de Genève. Elle abandonne sa carrière scientifique pour se consacrer à l’écriture et part étudier l’anthropologie au Brésil. Elle voyage et séjourne en Europe (France, Pologne, etc.) et retourne vivre à Istanbul où elle est frappée par la guerre que le pouvoir livre aux Kurdes de son pays. Déjà ses parents avaient en leur temps été emprisonnés et torturés… Son œuvre en témoigne, comme son dernier livre témoigne des violences du pouvoir d’Erdogan. Paru ce mois-ci Le Silence même n’est plus à toi (Actes Sud) reprend certaines des rubriques qu’elle a écrites pour le journal turc et pour lesquelles, avec d’autres journalistes, elle a été arrêtée et jetée en prison. Dès son arrestation connue, des écrivains du monde entier se sont mobilisés pour lui venir en aide et défendre la liberté d’expression. Parmi eux, le Français Tieri Briet qui, avec une poignée d’autres Français, s’est rendu à Istanbul en décembre pour soutenir Asli durant son procès et recueillir son témoignage à l’issue de sa libération.
Tieri Briet sera ce vendredi 27 janvier à La Part de l’Ange pour parler de l’œuvre d’Asli Erdogan mais aussi de la répression dont sont victimes beaucoup de Turcs et la totalité des Kurdes. Rentré d’Istanbul à la mi-janvier, Tieri Briet qui avec Ricardo Monserrat, entre autres, avait lancé dans la France entière des lectures de textes d’Asli Erdogan, répondra aux questions du directeur de la publication du mensuel littéraire Le Matricule des Anges dont le dossier de janvier est justement consacré à Asli Erdogan.
L’entrée est libre, et il est vivement recommandé de réserver au 06 58 89 85 22 ou parCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

N'hésitez pas à faire circuler !

De la part d'Hélène et Thierry