foto1
foto1
foto1
foto1
foto1

Cap à Gauche Portiragnes 34

Un espace d'échanges et de reflexions

Calendrier

Mai 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

Navigation Espace Web

Agendas
Actualité
Actualité Cap à Gauche Actualité Locale Actualité Politique Actualité Culturelle Pendant ce temps-là
Vie Locale
Publications Cap à Gauche
Politique
Culture
Expression Libre
Dossiers Thématiques
Tutoriels

Sondage Linky

Le déploiement des compteurs electriques évolués Linky est programmé pour le deuxième semestre 2018.
Souhaitez-vous l'installer à votre domicile ? :

Le conseil communautaire de l’agglomération Héraut Méditerranée a en janvier désigné les membres Elus et les membres professionnels du tout nouvel office de tourisme communautaire qui porte le beau nom de « CAP D’AGDE MEDITERRANEE ».

 

Pas de référence ou de mention de l’Hérault, comme l’ont regretté quelques élus déçus de voir qu’Agde n’hésitait pas à tirer la couverture à elle, prétextant que c’était le Cap d’Agde qui était le fer de lance du tourisme et que d’après la théorie, bien connue du « ruissellement », les communes avoisinantes retireraient bénéfices de cette publicité …

Cette théorie, nous la connaissons bien, elle est la pierre angulaire du libéralisme. Elle prétend « que les revenus des plus riches sont réinjectés dans l’économie, soit par le biais de la consommation, soit par celui de l’investissement. » et qu’en conséquence, il faut baisser l’imposition des plus riches pour avoir un effet bénéfique sur l’économie.

 

La politique touristique portée par son président, Gilles D’Ettore, est construite sur cette théorie. Plus le tourisme du Cap d’Agde sera riche et puissant, plus cela bénéficiera à Pezenas, Vias, Portiragnes… On est en droit d’en douter et nous contestons cette vision toute libérale qui suppose que tout le monde a les mêmes valeurs et cherche le même type de loisirs.

Toujours est-il, que suivant sa vision politique et économique, le Président s’est offert une belle et riche représentation au sein du comité de direction de l’office de tourisme communautaire.

Sur 46 membres de ce comité (24 élus et 22 professionnels), 21 sont Agathois, contre 10 pour Pézenas, 6 pour Vias et 3 pour Portiragnes (Mme Chaudoir, M. Calas et M. Ambrosini – camping des Sablons).

 

Sûr qu’avec une telle représentation, Agde s’assure une marge de manœuvre sans limite, surtout que le directeur de l’office de tourisme, par ailleurs certainement fort compétent, est aussi Agathois.

Espérons donc que la politique touristique mise en œuvre sera suffisamment intelligente afin que chacun s’y retrouve car sinon, il sera difficile de se faire entendre.

 

 Tourisme

 header office de tourisme